Notre Histoire

C'est le jour de la Saint-Hubert 1983 (3 Novembre Fête des Chasseurs) qu'Eric BRIANO décide de créer son armurerie au 110 de ce qui était alors la rue de Bagneux à Montrouge, dans les Hauts-de-Seine (92), à deux pas du périphérique parisien et plus précisément de la Porte d'Orléans.

Ce jeune armurier dynamique, diplômé de l'Ecole de Liège, fort d'expériences multiples acquises chez DUMOULIN en Belgique, et chez différents armuriers parisiens dont COURTY & FILS et GASTINNE-RENETTE, va rapidement acquérir une notoriété certaine grâce au "custom" et à la réalisation de carabines de chasse à verrou à partir de mécanismes Mauser 98 et Sako, inspirées de la production liégeoise.

Le sérieux de cette fabrication et la qualité des finitions de ces armes seront notamment remarqués par Dominique VENNER dans ses articles et ouvrages cynégétiques de l'époque.

Toutefois l'activité principale de l'armurerie BRIANO reste encore le négoce d'armes et d'accessoires destinés aux chasseurs et aux tireurs, sans oublier la fourniture pour les chasseurs africains de carabines robustes et puissantes réalisées à partir de bases CZ.

Cette activité commerciale prédominante va aller déclinant avec les années, l'évolution de la législation sur les armes, très restrictive, expliquant cette tendance de plus en plus nette au fil du temps.

Devant cette situation, Eric BRIANO décide alors de recentrer son activité sur le travail d'atelier (montage à bois, fabrication de crosses sur-mesure et montage de lunettes spéciaux principalement....) et à la production de carabines artisanales. Cette évolution se traduit par la transformation du magasin et la création d'un nouvel atelier beaucoup plus vaste en 2009, magasin et atelier attenant situés au 110 avenue Henri Ginoux à Montrouge (entre-temps, le nom de la rue a changé...)

Aujourd'hui l'équipe se compose de 5 personnes dont trois armuriers professionnels et dîplomés : Eric BRIANO et Jean-Christophe PERROT diplômés de l'Ecole de Liège (Belgique), et Marc SERVANT diplômé de l'Ecole de Rance (Belgique), école aujourd'hui disparue.

Trois armuriers hautement qualifiés, trois établis.

Chacun d'entre eux travaillant pour une clientèle de passionnés recherchant une véritable carabine artisanale.